Chargement Événements

A l’occasion du 25e anniversaire de l’instription du lac Baïkal sur la List patrimoine mondial de l’UNESCO.

Exposition des objets et des documents personnels, liés à l’« Odyssée » de Jacques-Yves Cousteau sur le lac Baïkal

Les objets sont exposés avec l’aimable autorisation de Francine Cousteau et Franck Machu.

Dans la salle d’exposition de la MRSC à Paris.

La Maison russe à Paris prolonge une exposition unique d’effets personnels et d’inventions techniques du commandant légendaire J.-Y.Cousteau

L’année 2021 a marqué le 25e anniversaire de l’inscription du lac Baïkal, le plus ancien, le plus profond, le plus propre et le plus mystérieux réservoir d’eau douce de la planète sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour commémorer cet événement le plus marquant pour la science russe et mondiale, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris a organisé, le 30 novembre dernier, une soirée exceptionnelle.

L’Association Dialogue Franco-Russe et le Centre de la Société russe de géographie à Paris, partenaires actifs de l’événement, ont contribué de manière significative à la préparation de la rencontre.

La dernière « Odyssée » réalisée du vivant du grand explorateur des fonds maritimes a été racontée par la présidente des associations « Cousteau » (France, Etats-Unis), la veuve du légendaire capitaine Francine Cousteau et par l’archiviste de l’association Franck Machu qui, depuis plus de 40 ans, collectionne méticuleusement des documents historiques et scientifiques ayant rapport à l’éminent Français.

Les visiteurs de la Maison russe ont pu découvrir la fascinante et rare beauté des tournages sous glace grâce à un film scientifique et biographique « À travers le miroir du Baïkal », tourné par l’équipe Cousteau en 1996–1997, faisant partie de la célèbre série « L’Odyssée sous-marine de l’équipe Cousteau ».

Le film est dédié à la mémoire de Jacques-Yves Cousteau, décédé lors du montage du film. Le courageux explorateur du « continent bleu » a beaucoup fait pour rendre les secrets et les mystères des océans accessibles à tous les habitants de la planète. C’est lui qui a inspiré nombre de ses disciples à prêter attention à l’écologie de notre planète, faisant de la protection de l’environnement l’une des principales tendances humanitaires du monde contemporain.

Au cours de sa vie, l’océanographe a réalisé des milliers de plongées et a tourné plus de 120 films à propos de l’océan. Grâce aux travaux de Jacques-Yves Cousteau, les gens ont appris à quoi ressemblait le monde sous-marin.

Francine Cousteau était membre de l’équipe de l’expédition et scénariste du film.

Les invités français de la MRSC ont partagé leurs souvenirs de celui-ci et de quelques autres missions du célèbre commandant. Ils ont discuté avec le public les défis actuels de l’humanité et l’avenir écologique de la Terre, ont révélé les projets de l’Association pour de nouvelles recherches à bord du célèbre navire de Cousteau « Calypso », y compris en Russie.

Au nom du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Irena Caquet a pris la parole lors de la soirée, soulignant l’importance mondiale du plus grand site naturel russe inscrit sur la Liste du patrimoine de l’UNESCO il y a 25 ans. L’experte internationale a mentionné les activités visant à préserver la valeur universelle exceptionnelle de l’incomparable réservoir d’eau douce russe, qui est le principal critère de reconnaissance de l’importance des biens par les pays membres de l’Organisation humanitaire mondiale.

Irina Dubois, responsable du Dialogue Franco-Russe et animatrice expérimentée de conférences polémiques a animé cette rencontre, qui a réuni des spectateurs intéressés de différents âges et milieux professionnels.

Avec la médiation active de la directrice du Centre de la Société russe de géographie en France, Daria Loyola, une communication en directe a été organisée, depuis Saint-Pétersbourg, avec le célèbre océanologue russe, membre des expéditions de Jacques-Yves Cousteau du côté russe, Vitali Sytchiov. Le scientifique a évoqué l’interaction avec le chercheur français dans le cadre de la mission au Baïkal et d’autres projets sous-marins communs.

Avec l’aimable consentement de Francine Cousteau, une exposition de matériel de plongée et d’autres objets personnels du commandant français, des pièces documentaires de sa collection, ainsi que des photographies de travail au lac Baïkal, réalisées par Jacques-Yves Cousteau lors de cette expédition mémorable, ont été inaugurées dans les salles de la MRSC.

L’exposition durera jusqu’au 30 avril 2022 et sera complétée par l’Association Cousteau avec de nouvelles pièces.

L’enregistrement vidéo complet de la réunion est publié sur les ressources web de la Maison russe à Paris: https://crsc.fr/le-patrimoine-scientifique-de-jacques-yves-cousteau-et-l-anniversaire-de-l-inscription-du-lac-baikal-au-patrimoine-mondial-de-l-unesco-ont-ete-evoques-lors-d-une-rencontre-avec-francine-cousteau/

Partagez cette histoire !

Go to Top