Exposition documentaire dédiée au maître de ballet russe d’origine française Marius Petipa

Accueil/Événements/Exposition/Exposition documentaire dédiée au maître de ballet russe d’origine française Marius Petipa
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

9 septembre – 4 octobre | lundi–jeudi 9:00–19:00, vendredi 9:00–18:00, samedi 9:00–16:00

Exposition documentaire dédiée au maître de ballet russe d’origine française Marius Petipa

L’exposition documentaire a été préparée en 2018 pour le 200e anniversaire de la naissance de Marius Petipa. L’année dernière, l’exposition a été inaugurée dans le cadre du premier Forum du développement des liens bilatéraux des sociétés civiles France-Russie organisé par l’Agence fédérale Rossotrudnichestvo avec la participation du Forum des sociétés civiles russo-françaises « Le Dialogue de Trianon » et a été une grande réussite.

A ce titre, dans le cadre de l’Année du théâtre en Russie, nous vous invitons à visiter de nouveau l’exposition dédiée au danseur, maître de ballet russe d’origine française Marius Petipa. Le retour des visiteurs aux origines de l’art russe de la scène est une sorte de prologue au festival artistique de grande envergure « Les saisons russes » qui se déroulera en France en 2020, dont le nom est historiquement indissociable du nom de Sergueï Diaghilev, du ballet russe et de la France.

Aujourd’hui, les répertoires de nombreux théâtres contemporains ne sont pas complets sans les ballets créés par Marius Petipa. « La Belle au bois dormant », « Raymonda », « Le Lac des Cygnes (co-auteur avec Lev Ivanov) », « La Bayadère », « Don Quichotte (dans la version chorégraphique de Alexandre Gorsky) », des morceaux de danse de « Paquita », du « Corsaire », de « La Esmeralda », « Le petit cheval bossu », des danses du « Roi Candaule », des « Millions d’Arlequin » et d’autres ballets créés par Marius Petipa sont présentés sur scène de nombreux théâtres modernes.

Marius Petipa est né à Marseille dans la famille du chorégraphe Jean-Antoine Petipa et de la comédienne dramatique Victorine Grasso. En 1847, il accepta l’invitation du directeur des théâtres impériaux Alexander Guédéonov et s’installa à Saint-Pétersbourg où il travailla presque jusqu’à la fin de sa vie.

Dans les halls d’exposition du Centre de Russie pour la science et la culture à Paris, la documentation, dont la plupart fait partie des documents d’archives, est présentée au public. Tous les objets exposés témoignent de la contribution unique du grand chorégraphe aux trésor de l’art du ballet.

L’entrée libre.

Go to Top