Chargement Évènements

30 mai – 30 juin

800 ans du Saint prince Alexandre Nevski.

Exposition documentaire « Alexandre Nevski : images dans l’art »

En russe et en russe.

La Maison russe à Paris organise une exposition documentaire à l’occasion du 800e anniversaire de la naissance du Saint prince Alexandre Nevski

Le 30 mai, l’exposition documentaire « Alexandre Nevski : images dans l’art » sera présentée au public sur les panneaux et le site web de la Maison russe des sciences et de la culture.

L’image du Saint noble prince Alexandre Nevski (1221–1263) occupe une place particulière dans la mémoire historique du peuple russe.

Le 13ème siècle a été une période dramatique dans l’histoire de la Rus’. Les querelles princières se poursuivaient, conduisant à la dévastation des terres russes. De l’est et du sud, survenaient des assauts incessants des hordes de nomades dirigées par Gengis Khan et Batu. Des chevaliers-croisés allemands et suédois attaquaient de l’ouest. Les envahisseurs étrangers volaient et exterminaient des gens, détruisaient des villes et des valeurs culturelles, tentaient d’implanter leur mode de vie et d’asservir la population.

Le prince Alexander Nevski a régné à cette période difficile à Novgorod. Tout jeune, il a fait preuve de son talent de commandant en repoussant l’attaque des forces supérieures des chevaliers suédois à l’embouchure de la Neva le 15 juin 1240. Pour cette victoire, il a reçu le surnom honorifique de « Nevski ».

Le 5 avril 1242, sur la glace du lac Peïpous, l’armée russe dirigée par le prince a vaincu les croisés allemands de l’Ordre teutonique. Cette victoire est inscrite non seulement dans l’histoire, mais aussi dans les manuels de tactiques militaires.

Après avoir repoussé l’attaque des Allemands, Alexandre Nevski a choisi de faire la paix avec les nomades de la Horde et a ainsi arrêté les campagnes ruineuses des Mongols-Tatars contre la Russie. C’est en grande partie grâce à lui que la Rus’ a non seulement échappé à l’invasion, mais a également préservé son identité civilisationnelle et culturelle.

Les qualités personnelles du prince Alexander Nevski, les services incontestables qu’il a rendus à la patrie, étaient déjà très appréciés de son vivant, et après sa mort, il est devenu à juste titre l’un des héros nationaux.

La vénération du prince en tant que saint a commencé presque immédiatement après sa mort à Vladimir. Au concile de 1547, l’Église orthodoxe russe l’a canonisé parmi les saints de toute la Russie en tant que nouveau thaumaturge. En son honneur, on a commencé à construire des églises et à peindre des icônes.

Une vénération particulière du saint a commencé au 18ème siècle, lorsque ses reliques ont été transportées à Saint-Pétersbourg. En 1725, l’Ordre de Saint Alexandre Nevski a été créé, devenant l’une des distinctions russes les plus élevées et les plus honorifiques, et il la demeure toujours.

Beaucoup d’artistes se sont tournés vers l’image d’Alexandre Nevski. Le grand Sergueï Eisenstein a réalisé sur lui un film, qui a acquis une renommée mondiale. Le compositeur Sergueï Prokofiev a composé la cantate « Alexandre Nevski ». Le poète Constantin Simonov lui a dédié un poème.

Dans de nombreux tableaux et monuments, panneaux de mosaïques, médailles commémoratives, nous voyons une reconsidération de la personnalité multiforme du prince : un guerrier brave et courageux, un commandant talentueux, un diplomate, un patriote de la terre russe, un humble moine, un homme juste. Il est impossible de rassembler tout ce qui est associé au nom du saint. Aujourd’hui, plus de 1600 églises lui sont dédiés dans le monde ! Il y en a aussi sur le sol français : à Paris, à Biarritz et à Pau.

L’intérêt pour la personnalité du saint ne s’épuise pas à l’époque actuelle. De nouveaux monuments sont créés et des temples sont construits pour célébrer le prince juste. Chaque Russe connaît la phrase qu’il a prononcée il y a près de 800 ans : « Dieu n’est pas dans la force, mais dans la vérité ».

L’exposition thématique de la Maison russe des sciences et de la culture à Paris à l’occasion du 800e anniversaire de la naissance du prince Alexandre Nevski illustre avec quel honneur et quel amour populaire cette grande figure historique était perçue dans l’art et glorifiée dans l’église.

L’exposition présente les reproductions des miniatures de la Vie d’Alexandre Nevski (XVIe siècle), du Titulaire du tsar (XVIIe siècle), des peintures d’artistes russes Grigori Ougrioumov, Otto Friedrich von Möller, Alexeï Kivchenko, Henryk Siemiradzki, Viktor Vasnetsov, Nicolas Roerich, Pavel Korine, Vladimir Serov, Philippe Moskvitine et d’autres.

À travers les photos, le public pourra découvrir des temples, des monuments, des fresques, des icônes, des mosaïques, des affiches, des timbres, des ordres et des médailles.

Toute cette riche collection d’œuvres d’art et de monuments culturels est uni par le nom et l’image d’Alexandre Nevski.

L’exposition se tiendra jusqu’au 30 juin.

Aller en haut