Chargement Évènements

1–31 octobre

A l’occasion du 25e anniversaire de l’inscription du lac Baïkal sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Exposition photo « Lac Baïkal — le plus grande réservoir d’eau douce de la planète »

Sur le site et sur les panneaux extérieurs de la MRSC à Paris.

La Maison russe à Paris présente une exposition de photos documentaires à l’occasion du 25e anniversaire de l’inscription du lac Baïkal sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le 1er octobre, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris invite le public à découvrir l’exposition photographique documentaire « Le lac Baïkal, la plus grande réserve d’eau douce de la planète ».

En 1996, il y a exactement 25 ans, les experts internationaux de la 20e session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui s’est tenue à Mérida (Mexique), ont confirmé la valeur universelle exceptionnelle de ce site russe unique et ont inscrit le lac Baïkal sur la Liste des biens naturels les plus importants de l’humanité.

Situé au sud-est de la Sibérie et couvrant une superficie de 3,15 millions d’hectares, le Baïkal est reconnu comme le lac le plus ancien (25 millions d’années) et le plus profond (environ 1700 m) de la planète.

Le Baïkal renferme environ 20% de l’eau potable mondiale. Dans le lac, connu sous le nom de « Galapagos de Russie », en raison de son ancienneté et de son isolement, s’est formé un écosystème d’eau douce unique, même selon les normes mondiales, et dont l’étude est indispensable pour comprendre l’évolution de la vie sur Terre.

Le lac Baïkal est vraiment unique. Dans ses eaux et sur ses rivages vivent une grande variété d’animaux, dont certaines espèces ne se trouvent nulle part ailleurs sur la planète. Le Baïkal est si grand que beaucoup de gens l’appellent la mer, et en vérité, ce lac ressemble beaucoup plus à une mer que certaines « vraies » mers.

L’âge exact du lac Baïkal est inconnu, mais les scientifiques affirment qu’il est l’un des plus anciens de la planète. Le grand nombre d’espèces endémiques vivant dans ses eaux le confirme aussi indirectement.

Le Baïkal est le plus grand réservoir d’eau douce du monde. Il contient un cinquième de toutes les réserves de notre planète.

Le lac le plus profond de la Terre est le Baïkal, sa profondeur est de 1642 mètres. Cela équivaut à peu près à cinq tours Eiffel empilées les unes sur les autres.

Les eaux du lac Baïkal sont toujours froides, donc presque personne ne se baigne ici, même les chaudes journées d’été.

La dernière « Odyssée » scientifique de l’éminent écologiste-naturaliste français Jacques-Yves Cousteau s’est déroulée sur le lac Baïkal.

Le célèbre réalisateur hollywoodien James Cameron, auteur de Titanic, Terminator et Avatar, a une fois fêté son anniversaire sur le lac Baïkal.

Avec l’arrivée des températures négatives, la surface du lac Baïkal commence à geler, mais il faut environ un mois pour qu’elle soit entièrement recouverte de glace.

L’eau ici est si propre qu’on peut la boire sans purification préalable.

Les eaux du lac Baïkal abritent plus de cinquante espèces différentes de poissons.

Parfois le vent soulève à la surface du lac des vagues déchaînées, hautes de quatre mètres.

Dans ces régions se produisent des tremblements de terre, parfois de grande magnitude.

Pas un seul nageur n’a jamais traversé le lac Baïkal, car ses eaux sont très froides.

Le Président de Russie Vladimir Poutine a effectué une plongée dans les profondeurs du lac à bord d’un bathyscaphe.

L’un des astéroïdes a été baptisé en référence au lac Baïkal.

Le lac Baïkal possède vingt-deux îles, dont la seule habitée est celle d’Olkhon.

La superficie de ce lac est plus grande que le territoire de nombreux États.

Selon les scientifiques, la masse totale de tous les poissons habitant le Baïkal dépasse 150 millions de tonnes.

L’exposition sur les panneaux extérieurs et sur le site de la MSRC se déroulera jusqu’au 31 octobre.

Partagez cette histoire!

Aller en haut