« Le rêve d’un homme ridicule »

Accueil/Événements/Exposition/« Le rêve d’un homme ridicule »
Chargement Événements

18–31 octobre

Yana Germann
Exposition « Le rêve d’un homme ridicule » (peinture, sculpture)

Plus d’infos (PDF)

19 octobre | 19:00

Vernissage

Dans la salle d’expositions de la MRSC à Paris.

Entrée sur inscription préalable.

Une artiste russe exceptionnelle présente ses œuvres dédiées au 200e anniversaire de Fiodor Dostoïevski à la Maison russe à Paris

Le 19 octobre à 19h00, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris accueillera dans ses locaux le vernissage de l’exposition de l’artiste russe Yana Germann.

Elle présentera son exposition personnelle « Le Rêve d’un homme ridicule », qui sera composée de peintures et sculptures. Commissaire de l’exposition est Eugenia Durandy de Naurois-Turgot.

Ces œuvres ont été créées par Yana Germann pendant la pandémie.

La collection contient 15 peintures à l’huile et 3 sculptures dont la fabrication a été faite en collaboration avec la manufacture de porcelaine impériale de Saint-Pétersbourg.

L’exposition est titrée d’après le roman éponyme de Fiodor Dostoïevski, dont le 200e anniversaire est célébré cet automne en Russie et dans le monde entier. L’artiste rêve d’un dialogue culturel avec le plus grand écrivain russe où elle exhume son espoir d’un réveil spirituel de masse à l’ère numérique afin de sauver notre civilisation de la destruction.

« Le Coronavirus n’étais pas qu’un déclencheur, mais plutôt un mécanisme infernal par lequel le changement est devenu inévitable : l’Humanité telle que nous la connaissons n’a cessé de décliner, nous plongeant dans le processus d’en créer une nouvelle.

Cette transformation vers un monde nouveau nous forcera à atteindre le niveau supérieur d’un nouvel état de pleine conscience. »

L’exposition se déroulera du 18–31 octobre 2021.

L’entrée est gratuite. L’inscription préalable est obligatoire (paris@rs.gov.ru). Le nombre de places est limité.

L’entrée à l’exposition s’effectue avec le port obligatoire du masque et le respect des règles sanitaires établies.

Partagez cette histoire !

Go to Top