« Temps de cueillir des fleurs » (2018)

Accueil/Événements/Projection du film/« Temps de cueillir des fleurs » (2018)
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

3 décembre | 19:00

Pour la Journée du soldat inconnu

« Temps de cueillir des fleurs » (2018)

Réalisatrice : Galina Scherba.

Scénario : Oleg Rakchine.

Documentaire sur le sort des soldats et des officiers du Second régiment spécial, formé à Samara en 1916, faisant partie du Corps expéditionnaire russe qui a combattu en France.

Version originale sous-titrée en français.

L’entrée sur inscription préalable.

A l’occasion de la Journée du Soldat inconnu, le CRSC à Paris projettera le film documentaire « Temps de cueillir des fleurs »

Le 3 décembreau Centre de Russie pour la science et la culture à Paris dans le cadre de la Journée du Soldat inconnu aura lieu la projection d’un documentaire sur le sort des soldats et officiers du Second régiment spécial. Formé à Samara en 1916, le régiment a combattu en France se joignant au Corps expéditionnaire russe.

La date commémorative du 3 décembre a été officiellement établie en 2014 par le Décret du Président de la Fédération de Russie. Ce jour-là en 1966, des dépouilles du Soldat inconnu ont été inhumées près du mur du Kremlin de Moscou, marquant ainsi le 25ème anniversaire de la défaite des troupes allemandes près de la capitale russe.

Aujourd’hui, la Journée du Soldat inconnu a pour vocation non seulement de faire réunir autour de la mémoire des morts de la Deuxième guerre mondiale, mais aussi de se rappeler de tous les morts et disparus pendant les guerres et les conflits armés.

Le documentaire « Temps de cueillir des fleurs » réalisé par Galina Scherba aborde l’une des pages oubliées de la Première guerre mondiale. Formée en 1916, la brigade spéciale d’infanterie se composait de deux régiments d’un nombre total de 18 milles personnes. Le premier régiment spécial a été formé à Moscou, le deuxième à Samara.

La brigade spéciale a combattu en France jusqu’à la fin de 1917. C’étaient « des soldats de forces spéciales, de statut spécial ».

Un extrait du film « Temps de cueillir des fleurs » nous les décrit ainsi :

« Le régiment formé à Samara se composait des soldats cueillis dans tout l’Empire, mais aussi des militaires de la garnison de Samara et des travailleurs de l’usine de tuyaux.

De l’avis du commandement, dans un régiment spécial, le soldat lui aussi aurait dû être spécial : sans défauts physiques visibles, grand, aux yeux bleus, aux cheveux clairs, particulièrement en bonne santé, lettré et – bien sûr ! – orthodoxe. Tous ceux qui ne correspondaient pas aux critères choisis, étaient renvoyés vers le lieu de leur service précédent. A Samara, les recrus étaient entraînés exclusivement pour le combat.

Il y avait des rumeurs selon lesquelles le régiment serait préparé pour servir loin de la ligne de front – là où il fallait surtout avoir une belle allure courageuse et savoir bien marcher dans les rangs. Mais la réalité était bien différente ».

Il est connu que la plupart des soldats sont enterrés dans la province française de Champagne. Sur l’un des obélisques, installés en 1917 sur le lieu de sépulture des combattants russes, une inscription gravée dit :

« Enfants de France ! Quand l’ennemi est vaincu et que vous pouvez cueillir librement des fleurs dans ces champs, souvenez-vous de nous, de vos amis russes, et apportez-nous des fleurs ».

Le film présente des extraits uniques datant de la Première guerre mondiale, des photos et des documents des collections privées russes et françaises.

Le documentaire est sorti sur les grands écrans en Russie en décembre 2018. Il est symbolique que la sortie en France a également lieu en décembre, un an plus tard.

Le film sera projeté au CRSC en version originale sous-titrée en français.