Chargement Événements

12 mai – 30 juin

Pour le 350e anniversaire de Pierre le Grand.

Projet historique et photodocumentaire «Sur les traces de Pierre 1er en France»

Série de reportages photos sur le site de la MRSC à Paris.

En l’honneur du 350e anniversaire de Pierre Ier, la Maison russe à Paris présente des reportages photodocumentaires sur les traces de la célèbre mission du tsar en France (1717)

Du 12 mai au 30 juin, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris présente son cycle de reportages historiques sur les endroits visités par Pierre le Grand en France dans le cadre d’un nouveau projet photodocumentaire historique « Sur les traces de Pierre Ier en France » à l’occasion du 350e anniversaire de la naissance du célèbre tsar réformateur.

Les principaux points géographiques et remarquables édifices français visités par le futur empereur de Russie lors de son séjour en France en avril-juin 1717 seront mis en lumière.

Pierre Ier, dernier tsar de toute la Russie et premier empereur de toute la Russie, est arrivé en France le 21 avril (10 avril, selon un nouveau style) et l’a quittée le 24 juin (13 juin) 1717.

Durant les 65 jours de son ambassade augustissime, Pierre découvre la France pour lui et pour la Russie, et la France, par son entremise, a apprécié la Russie. On convient qu’à partir de ce séjour diplomatique de Pierre Ier en France ont commencé des relations diplomatiques entre nos pays.

La visite de Pierre le Grand a eu des conséquences colossales, particulièrement sur le plan culturel. Il a invité de nombreux artistes et artisans en Russie. Ils ont été suivis par des « éclaireurs » scientifiques, qui se sont précipités à l’Académie des sciences de Saint-Pétersbourg fondée par Pierre le Grand.

 Des danseurs de ballet, une troupe de théâtre français et les comédiens d’opéra sont arrivés à Saint-Pétersbourg. Le changement des styles architecturaux en Russie — du baroque au classicisme — s’appuie également sur les modèles français.

Il est difficile de surestimer l’importance pour la culture russe de la littérature des Lumières françaises, la valeur des noms de Voltaire, d’Alembert, de Rousseau. Pendant trois ou quatre générations de Russes, les œuvres des éducateurs français étaient un élément important de la nourriture spirituelle, et la langue française était la langue des couches éduquées de la société russe.

Dans le cadre du projet, la Maison russe fera découvrir au public les demeures parisiennes de Pierre : le Louvre, les Champs-Elysées, la place Vendôme, l’hôtel Lediguière, le pavillon de l’Arsenal, le jardin des plantes, la manufacture des Gobelins, l’observatoire parisien, le Palais du Luxembourg, la Sorbonne, l’Île de la Cité, le Collège des quatre nations et d’autres lieux. Nous faisons une promenade le long de la rue Pierre le Grand avec sa vue unique sur la cathédrale russe.

Les auteurs du cycle partageront des vues de résidences royales, témoins de la visite de Pierre le Grand : Versailles, Fontainebleau, Marly, Meudon, Vincennes, Saint-Cloud, Saint-Germain… Peu enclin à partager ses impressions, le roi ne peut que faire l’éloge : « J’ai été à Versailles et à Marly, j’ai eu beaucoup de plaisir ».

Nos contemporains, dont pas tous, bien évidemment, pourront parcourir le chemin du Tsar de Russie, trouveront probablement intéressant de faire un tour photo des localités traversées par Pierre Ier avant d’arriver à Paris (Dunkerque, Calais, Boulogne-sur-Mer, Amiens, Beaumont-sur-Oise, etc.).

Des photos contemporaines provenant de lieux particulièrement précieux pour les chercheurs de l’héritage du tsar réformateur sans précédent et pour les amateurs de pages de l’histoire commune de Russie et de France seront accompagnées d’une description des événements associés aux différentes étapes de la visite du monarque russe.

Les explications et les commentaires dans le cadre des reportages de la MRSC seront basés sur des extraits de monographies d’historiens russes et français, des informations transmises par des collègues diplomates en France et sur les résultats de nos propres recherches. En même temps, les auteurs du cycle n’ont nullement intention de proposer une recherche historique, restant dans le cadre d’une étude curieuse du pays d’accueil et d’un amour sincère pour les pages brillantes de l’histoire russe, généreusement conservées en France.

La célébration de l’anniversaire de Pierre Ier est un hommage à la mémoire du fondateur et premier bâtisseur de Saint-Pétersbourg, qui en a fait la capitale de l’Empire russe pendant près de 200 ans.

Cette fête est une reconnaissance du rôle exceptionnel de Pierre le Grand dans la construction de l’État russe, le renforcement du pouvoir de la Russie, la transformant en un État européen moderne doté d’une économie et d’une culture développées.

Partagez cette histoire !

Go to Top