Téléconférence pour le 150ème anniversaire de la naissance d’Ivan Bounine. Rencontre avec le collectionneur d’art russe René Guerra.

Accueil/Événements/Conférence/Téléconférence pour le 150ème anniversaire de la naissance d’Ivan Bounine. Rencontre avec le collectionneur d’art russe René Guerra.
Chargement Évènements

22 octobre | 19:00 (GMT+2:00) Paris

Téléconférence pour le 150ème anniversaire de la naissance d’Ivan Bounine. Rencontre avec le collectionneur d’art russe, René Guerra.

René Guerra

  • Docteur ès lettres de l’Université de Paris.
  • Chercheur en histoire de l’art et spécialiste de la littérature russe, collectionneur, conservateur du patrimoine culturel de l’émigration russe.
  • Propriétaire de la plus grande collection au monde des œuvres des artistes, des poètes et des écrivains de la première émigration russe.
  • Auteur ou coauteur de plus de 40 livres sur les écrivains et artistes-peintres émigrés dont 28 en russe.
  • Plus de 400 articles et publications scientifiques sur la culture de l’émigration russe.
  • Décoré de l’Ordre de l’Amitié (Russie).

En russe et en français.

A l’occasion de l’anniversaire d’Ivan Bounine, le CRSC à Paris organise une rencontre en ligne avec un grand connaisseur de la culture russe hors frontières

Le 22 octobre, le jour du 150e anniversaire de la naissance du grand écrivain russe Ivan Bounine, le Centre de Russie pour la science et la culture à Paris organise une rencontre en ligne avec René Guerra, spécialiste français de la culture russe à l’étranger qui fait autorité dans ce domaine.

« En mémoire des représentants de la première émigration russe que j’ai eu le privilège de fréquenter dès mon plus jeune âge je me suis donné pour mission de servir la culture russe, qui est devenue naturellement mienne par la grâce de ces rencontres », a déclaré René Guerra lors de la remise de l’Ordre de l’Amitié pour son importante contribution au développement de la coopération culturelle russo-française, cérémonie officielle qui a eu lieu en 2007 dans la résidence de l’Ambassadeur de Russie en France.

Slaviste, docteur ès lettres, spécialiste de la littérature russe, parlant la langue russe à la perfection, collectionneur et conservateur du patrimoine culturel de l’émigration russe, René Guerra est le président-fondateur de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine culturel russe en France, membre honoraire de l’Académie des Beaux-Arts de Russie et lauréat de plusieurs prix littéraires russes.

Après avoir obtenu son diplôme à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de Paris en 1965, René Guerra a complété sa formation à la Sorbonne.

Le chercheur a consacré une grande partie de sa vie à l’étude du riche patrimoine culturel laissé par les écrivains, poètes et artistes-peintres russes exilés en France. Déjà dans son mémoire de maîtrise, René Guerra a entrepris un travail de recherche sur l’œuvre de l’une des figures les plus marquantes de l’Âge d’argent, l’écrivain et traducteur russe Boris Zaïtsev, dont il a été le secrétaire littéraire de 1967 à 1972.

Aujourd’hui, cet enseignant chercheur et collectionneur français possède la plus grande collection privée au monde d’œuvres d’artistes peintres, de poètes et d’écrivains de la «première vague» de l’émigration russe. Ce sont plus de 200 œuvres de Georges Annenkov, environ 250 aquarelles de Serge Tchekhonine, des dizaines d’œuvres de Constantin Somov, d’Alexandre Benois, d’Ivan Bilibine, de Mstislav Doboujinski, de Constantin Korovine, de Boris Grigoriev, de Dimitri Stelletsky, de Nicolas Millioti, de Dimitri Bouchène, de Nathalie Gontcharova, de Philippe Maliavine, de Serge Charchoune, de Michel Andreenko, d’Alexandre Serebriakoff et de bien d’autres.

Sa collection compte des milliers de manuscrits : des lettres d’Ivan Bounine, d’Alexeï Remizov, d’Ivan Chmeliov, de Maxime Gorki, de Constantin Balmont, d’Alexandre Benois, d’Ivan Bilibine, de Maria Tenicheva et de bien d’autres.

Elle compte en outre, plus de 20 000 livres pour ne citer que les plus célèbres : les premières éditions des ouvrages d’Alexandre Pouchkine, celles d’Ivan Tourgueniev, de Fiodor Dostoïevski, de Léon Tolstoï et d’Alexis Tolstoï, de Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine, d’Alexandre Soukhovo-Kobyline, publiés de leur vivant, plus de 400 livres d’Alexeï Remizov avec autographes, environ 5 mille recueils signés et dédicacés de poètes russes émigrés, des milliers de photographies de personnages de l’émigration russe.

Et ce n’est pas un hasard si la rencontre avec le spécialiste de la littérature russe au CRSC à Paris coïncide avec l’anniversaire de la naissance d’Ivan Bounine. Car c’est à lui, à ce chercheur passionné de la culture de la diaspora russe, que Galina Kouznetsova, l’auteur du «Journal de Grasse», compagne et dernier amour d’Ivan Bounine, a légué ses archives.

Comme on le sait, Ivan Bounine a aidé de nombreux écrivains russes à s’installer en France, notamment Ivan Chmeliov, avec lequel, il a noué plus tard, des liens amicaux dans le respect mutuel de leurs œuvres respectives.

René Guerra possède les connaissances les plus précieuses sur Ivan Bounine : en tant que secrétaire et ami de Boris Zaïtsev, il a eu la chance de recueillir les souvenirs sur Ivan Bounine de la bouche de son contemporain et ami proche.

Les inestimables archives d’Ivan Bounine léguées à René Guerra lui ont permis d’obtenir de nouvelles informations uniques sur l’œuvre et la vie du grand écrivain russe.

La réunion en live se tiendra sur la plateforme Zoom avec interprétation simultanée en russe et en français. La partie principale de la conférence sera suivie d’une session de questions-réponses.

La participation nécessite une inscription préalable sur le site web du CRSC à Paris (crsc.fr).

Au plaisir de vous accueillir nombreux pour cette rencontre en ligne !

Go to Top