Dès les premiers jours du printemps début mars, le Centre de Russie pour la science et de la culture à Paris invite ses spectateurs au premier Salon en ligne « Art de jeunes Russes à l’étranger ».

Le 1er mars, la première exposition en ligne de 8 jeunes artistes et peintres talentueux de Russie qui travaillent avec succès en France ouvre ses portes. Le Centre offre son espace et un espace aux compatriotes doués du monde de la peinture, de la sculpture, de l’installation, de la photographie, du multimédia et de la musique.

Le 2 mars à 18h00 (Paris), le CRSC vous invite à une rencontre en ligne pour présenter les participants de son « Salon de Printemps », échanger sur leurs réalisations et leur créativité avec des experts spécialisés en art, des artistes célèbres et reconnus et présidents des universités d’art et directeurs des musées.

De nombreux compatriotes russes vivent en France et se consacrent à l’art : il n’y a rien de surprenant dans cette déclaration depuis au moins un siècle, mais si les noms de Natalia Gontcharova, Marc Chagall et Erik Boulatov sont connus dans le monde entier, alors les vigntenaires et les trentenaires parmi les Russes en France sont en train de commencer leur voie artistique.

« Art de jeunes Russes à l’étranger » est le premier salon du Centre dans son genre, qui donne une voix à cette génération inconnue. Les parcours de ses participants impressionnent par leur diversité : parmi eux, il y a des descendants de l’émigration blanche, et ceux qui ont été emmenés par leurs parents de l’URSS en plein effondrement, et les enfants de la Russie prospère des années 2000, qui sont venus en Europe pour faire les études supérieures. Leur langue russe, le degré de leur identification avec la Russie, leur intérêt artistique pour leurs origines et les formes d’art qu’ils ont choisies, ne peuvent pas non plus être réduits à un dénominateur commun. Cependant, il est symbolique que tous ressentent un lien avec la culture russe et leur participation au Salon en est la preuve, ils ne voient pas de contradiction dans les mots « russe » et « moderne ».

La « complexité florissante », que Konstantin Leontiev considérait le principal critère de la maturité de la culture nationale, se manifeste pleinement.

Le lieu d’organisation du Salon est également important. Hélas, la politique culturelle russe, en particulier sa projection internationale est souvent perçue sous la forme de « matriochka-balalaïka ». « Art de jeunes Russes à l’étranger » est une réfutation démonstrative de cette perception déformée et la preuve que la Russie reconnaît toute la diversité — des classiques, de l’avant-garde — à la culture artistique contemporaine.

Pendant les années affamées de la Première Guerre mondiale, Maria Vasilieva, originaire de Smolensk et élève préferée d’Henri Matisse, a tenu un atelier à Montparnasse, où elle a régalé ses grands contemporains : Pablo Picasso, Jean Cocteau, Amedeo Modigliani.

Le Salon « Art de jeunes Russes à l’étranger » est une preuve incontestable que cette tradition n’a pas été interrompue même cent ans plus tard.

Pour participer à la conférence, qui sera organisée avec traduction simultanée en français, l’inscription préalable est nécessaire sur le site web du CRSC à Paris (crsc.fr).

A l’issue du Salon, l’enregistrement complet de la réunion en russe et en français sera publié sur le site web et sur les pages du CRSC dans les réseaux sociaux.

Organisateurs

Konstantin VOLKOV, directeur du CRSC à Paris.

Ruslan SETSKYI, expert en art du CRSC à Paris, artiste-peintre, enseignant.

Coordinateurs de projet

Nikita DMITRIEV (Paris), critique d’art. Correspondant pour plusieurs périodiques, dont Le Figaro (France), The Art Newspaper (Grande-Bretagne), Literaturnaya Gazeta (Russie).

Daria SUROVTSEVA, sculpteur d’art contemporain, artiste du palmarès « Top-100 des artistes russes d’art contemporain », Lauréate des concours de sculpture monumentale et de chevalet : Maire 2020 de Blois (France), 2019 Musée « Tsaritsyno », Moscou, « Innovations dans l’art. Sculpture–2018 », Paris, Grand Prix au Musée de la Magie de Blois (France), lauréat de la médaille de l’Union des Artistes de Moscou, diplômé et lauréat de nombreuses expositions.

Participant à des biennales internationales et russes et à des salons d’art contemporain, des expositions dans des musées, y compris le Musée d’État russe, le Musée d’art contemporain, le Musée des Arts décoratifs, VDNKh, Musée Charles Darvin, Musée Tsaritsyno, Université d’art d’État de Moscou Sergueï Stroganov, l’Académie russe d’art, etc.

Participant à des projets d’exposition du ministère des Affaires étrangères, de l’administration du président de la Fédération de Russie, des centres culturels russes en France.

Daria Surovtseva a exposé dans les centres d’art contemporain « VinZavod », « ArtPlay », « Flacon ».

Membre d’organisations artistiques professionnelles suivantes : International Academy of Ceramic (Genève, Suisse), Fondation Baron Taylor (Paris, France), Maison des artistes (Paris, France), Union des artistes de Moscou, Union des designers de Moscou.

Les œuvres de Daria Surovtseva se trouvent au Musée d’État russe, au Musée d’art moderne de Moscou, au Musée d’art contemporain Art4Ru (Moscou), au Musée-réserve et palais « Tsaritsyno » (Moscou), au Musée Paolo Trubetskoy (Verbania, Italie), ensemble des expositions  « New Jerusalem » (Istra, Russie), le musée de l’Université d’État d’art et de technologie de Moscou Sergueï Stroganov (Moscou), Fondation espace des femmes (Paris, France), ArtExEast Foundation (Genève, Suisse), dans des collections privées en Russie, Autriche, Belgique, France, Corée, USA et Suisse.

En 2018/2019, il a été décorateur et costumier pour le Théâtre Russe de Paris « Ma-Art », qui s’est produit au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris.

Invités d’honneur, critiques d’art

Kirill GAVRILIN, chef du département d’histoire de l’art et des sciences humaines, Académie d’État des arts et de l’industrie de Moscou Sergueï Stroganov (MGHPA), Candidat en histoire de l’art, professeur. Travailleur émérite de l’enseignement professionnel supérieur de la Fédération de Russie.

Membre du Comité Scientifique du Centre d’Etude de la Culture Russe de l’Université Ca’Foscari (Venise), Docteur honoris causa de la Cyber ​​University (Séoul, Corée), membre de l’Association des critiques d’art, membre de l’Union créative des artistes de Russie.

Le domaine des intérêts scientifiques de Kirill Gavrilin est l’histoire de l’émigration artistique russe et de l’art russe du XIXe et du début du XXe siècle. XX siècles, beaux-arts et architecture de l’époque de l’Antiquité.

Participant et organisateur de nombreuses conférences scientifiques à l’Université Sergueï Stroganov, participant permanent à des conférences scientifiques internationales à Moscou, Saint-Pétersbourg, Vladivostok, Leeds (Royaume-Uni), Florence, Venise, Naples, Sorrente, Capri (Italie), Lyon (France), Bratislava (Slovaquie), Bodrum (Turquie), etc.

Auteur de deux monographies scientifiques, plus de cinquante articles scientifiques et ouvrages sur l’histoire de l’art russe et étranger, publiés en Russie, Grande-Bretagne, Italie et Turquie. Il a travaillé en tant que chercheur principal au Département d’art classique occidental à l’Institut d’État des études artistiques, ainsi que comme professeur à l’Université orthodoxe Saint-Tikhon en sciences humaines (Moscou).

Commissaire des grandes expositions internationales d’art contemporain dans le cadre de la 4e, 5e et 6e Biennale d’art contemporain de Moscou, Biennale de la jeune art de Moscou, Festival d’art et festival du film de Vladivostok, Biennale d’architecture de Venise, expositions à Bratislava, Sorrente et Capri. Son analyse de la vie artistique contemporaine s’est manifestée par un vaste cycle d’articles critiques publiés dans les catalogues de diverses expositions.

Daria KAMYSHNIKOVA, commissaire, responsable du premier établissement d’enseignement en Russie dans le domaine de l’art contemporain, École d’art contemporain «Ateliers gratuits», artiste, designer, chercheur principal, responsable du secteur culturel et éducatif pour les enfants et les jeunes du Musée d’Art Moderne de Moscou.

Daria KAMYSHNIKOVA gère le programme des expositions du musée pour les jeunes artistes « Debut ». Elle est commissaire permanente de l’exposition annuelle du jeune art « Masterskaya (Atelier) ». En 2008 et 2010 — commissaire (avec Daria Pyrkina de la 1ère et 2ème Biennale internationale de Moscou pour le jeune art « Stop ! Qui-va-là ? » En 2008, dans le cadre du groupe de coordination de la 1ère Biennale internationale de Moscou pour le jeune art « Stop ! Qui-va-là ? », elle a été nominé pour le prix « Innovation ».

Participant à l’exposition annuelle du jeune art « Masterskaya (Atelier) », la plus grande exposition de jeunes artistes travaillant dans le domaine de l’art contemporain en Russie. La première exposition du projet a eu lieu en 2001, après l’intégration de l’école au Musée d’art moderne de Moscou. En 2004, les diplômés de l’Académie d’Etat des Arts et de l’industrie Sergueï Stroganov et l’Institut d’art académique d’État de Moscou Vassili Sourikov, et plus tard d’autres universités d’art. Depuis 2008, l’exposition est également organisée dans le cadre de la Biennale internationale de Moscou pour le jeune art « Stop ! Qui-va-là ? ».

Participant au projet « Debut ». Daria a commencé au Musée d’art moderne de Moscou en 2005 avec une exposition de l’artiste italienne Alessandra Rajionieri. Le projet est le seul projet d’exposition de musée en Russie axé exclusivement sur la coopération avec des artistes jeunes et émergents. Au cours de projet, plus de 50 jeunes artistes y ont participé, le programme a aidé beaucoup d’entre eux à faire leurs premiers pas indépendants, a donné une impulsion au développement d’une carrière dans le domaine de l’art contemporain. Les expositions ont été suivies par des artistes de Russie, d’Italie, du Mexique, de Suède et d’autres pays.

Anna MAPOLIS, critique d’art, commissaire d’exposition, traductrice. Collaborateur du département scientifique de la Galerie d’Etat Tretiakov.

Auteur d’articles et de conférences sur l’histoire de l’émigration artistique russe.

Coordinateur de projets (auteur d’idées et de concepts d’expositions, d’articles, de publications scientifiques, de catalogues) dans le domaine de l’art contemporain de la Galerie d’Etat Tretiakov, Biennale d’art contemporain de Moscou, Biennale internationale de Moscou pour l’art jeune, Musée-réserve d’État « Tsaritsyno » , le Musée de recherche de l’Académie russe des arts, Musée national de l’histoire (Minsk, Biélorussie) Musée du Kremlin de Kazan, association des musées de la ville (Venise, Italie).

Membre du groupe d’auteurs du 7e volume du catalogue académique de la collection de la Galerie d’Etat Tretiakov. En tant que directrice artistique de la collection d’art contemporain, elle a participé à l’organisation et à la tenue de plus de 20 expositions dans des musées et des espaces privés, dont le Musée national d’architecture du nom d’Alexeï Chtchusev, le Musée national des arts décoratifs, Centre de design ArtPlay.

Sergueï POPOV, directeur et fondateur de la galerie POP / OFF / ART Moscou, critique d’art.

Pendant cinq ans, il a travaillé comme assistant de recherche à la Galerie nationale Tretiakov. Enseigne l’art contemporain à l’Institut d’architecture de Moscou.

En 2004, il crée la galerie Pop / off / art à Moscou, dont il est à ce jour propriétaire et directeur. Depuis 2012, la galerie a une succursale à Berlin. En 2009–2010 — Conservateur en chef du musée privé d’art contemporain de Saint-Pétersbourg « Nouveau musée ».

Auteur du livre « Toujours un autre art. L’histoire de l’art contemporain en Russie. Collection de Viktor Bondarenko » Editeur scientifique du livre « 500 Artistes. Encyclopédie de la peinture russe du XXe siècle ».

Maria Vinogradova

Portfolio
Biographie

Anna Zoria

Biographie, portfolio

Dasha Ilina

Portfolio, biographie

Alla Kirillova

Portfolio
Biographie

Kamilya Kuspanova

Portfolio
Biographie

Alice Nikolaeva

Biographie

Nikita Sorokin

Portfolio
Biographie

Ilya Fedotov-Fedorov

Biographie, portfolio